La CEAM, qu’est-ce que c’est ? C’est un indispensable pendant tes voyages dans l’Union Européenne, que ce soit un week-end en Italie ou un séjour d’un an au Danemark !

La CEAM est à demander en cas de séjour temporaire sur le territoire d’un État membre de l’Union européenne, en Norvège, au Liechtenstein, en Islande ou en Suisse, quelle que soit la nature de ton séjour (vacances, études, séjours linguistiques, etc.) et que tu sois encore étudiant(e) ou non.

À quoi sert la CEAM ?

La CEAM garantit un accès direct au système de santé public dans le pays de ton séjour. Les prestations de remboursement sont réalisées sur présentation de la CEAM dans les mêmes conditions (modalités, tarifs) que pour les assuré(e)s du pays de séjour. Tu pourras donc recevoir des soins médicalement nécessaires sans avoir à rentrer en France.

Bon à savoir, elle couvre les maladies chroniques ou préexistantes tant que le but de ton séjour n’est pas de bénéficier de soins.

Comment la demander ?

Tu dois la demander au moins 15 jours avant ton départ, par internet via ton compte Ameli (ou sur place, dans ta CPAM ou Caisse Primaire d’Assurance Maladie).

Et bonne nouvelle, elle est gratuite et valable pour 2 ans !

Limites des remboursements

Attention, tu dois savoir que les taux de prise en charge ne sont pas les mêmes dans tous les pays. Tu peux avoir une part importante à payer de ta poche, renseigne-toi si possible sur ton pays de destination.

Sinon tu peux aussi t’orienter vers une assurance-santé complémentaire qui couvrira également d’autres prestations utiles (comme le rapatriement ou la responsabilité civile à l’étranger), ce qui ne t’empêche pas de commencer les démarches pour ta CEAM afin de l’avoir en poche pour les 2 prochaines années.

Fermer le menu