Tu pars lors d’une année d’élections ? Qu’il s’agisse des élections municipales et métropolitaines, régionales, présidentielles, législatives ou bien européennes, il est important de faire une procuration avant de partir. Les personnes élues auront une influence sur les futures politiques de mobilité internationale.

Pour faire ta procuration, tu dois trouver quelqu’un inscrit dans la même commune qui pourra voter pour toi le jour de l’élection. Toutes les informations sont sur le site du service public.

Je suis parti en Italie en 2011-2012, sans penser que les élections présidentielles approchaient. C’était la première fois que je devais voter. J’ai pu profiter d’un voyage à Rome pour passer au consulat et faire une procuration à mes parents quelques jours avant le 1er tour, mais de justesse. Je suis reparti en stage en Irlande plus tard dans mes études, cette fois j’ai bien pensé à faire ma procuration avant de partir. C’est grâce à ces mobilités que j’ai réalisé l’importance de ces élections dans ma vie future.

Yoan, DUETI à Sienne (Italie)

Si tu préfères voter à l’étranger, il va falloir te rapprocher des ambassades ou consulats de ton pays d’accueil. Fais attention à t’inscrire pour l’élection qui a lieu pendant ton séjour uniquement, sinon ton futur bureau de vote restera à l’étranger si tu oublies de faire le changement.

Je suis partie à Vienne en Autriche en 2016-2017, je n’avais pas pensé à faire une délégation de vote pour les présidentielles. Seulement, en discutant sur un groupe français d’expatriés en Autriche, j’ai appris que je pouvais m’inscrire sur les listes électorales du consulat français le plus proche. C’est ce que j’ai fait, environ 3 mois avant le premier scrutin. J’ai pu aller voter dans le Lycée Français de Vienne. C’était une expérience mémorable et assez étrange de se retrouver dans un environnement entièrement francophone en plein milieu de l’Autriche.

Delphine, Erasmus à Vienne (Autriche)
Fermer le menu